Le « Godille »

À la fin de l’année 2015, mon grand ami, marin au long court, Hervé Le Merrer m’a appelé pour me parler d’un projet : la toute première traversée de l’Océan Atlantique à la godille, en solitaire.

La godille est une hélice archaïque, un seul aviron dans une dame de nage à l’arrière d’un bateau, qui, animée par un mouvement de huit, permet de propulser l’embarcation. Cette art maritime est millénaire et c’est une vraie tradition bretonne.

En 2015, Hervé Le Merrer avait déjà 21 traversées de l’Atlantique à son actif. J’avais moi-même navigué avec lui, sur sa goélette de 60 pieds, entre Marseille et les Canaries. Connaissant l’homme, je savais que ce projet était tout à fait réalisable par lui.

Notre projet de couteau marin « godille » est né un peu plus tard, en août 2016, à l’occasion de la fête de la mer de Trébeurden, dans les Côtes d’Armor. L’idée était de fabriquer un couteau marin (pointe presque inexistante pour ne pas se blesser en le manipulant sur un bateau), qui serait fabriqué en série, numéroté et avec un poinçon spécial, très simple, brut de forge, à un prix abordable permettant d’en vendre beaucoup afin de participer au financement du projet d’Hervé.

De décembre 2016 jusqu’à décembre 2017, 84 personnes ont acquis leur couteau « godille », et Hervé a empoché 1680 euros, petite part d’un petit budget, mais un symbole fort !

Hervé a effectué la toute première traversée de l’Atlantique à la Godille. Durant 59 jours, il a godillé entre les Canaries et la Martinique et parcouru 4700 kilomètres, en solitaire, sur un bateau de 5,60m qu’il a fabriqué lui-même. Un exploit qui marque l’histoire bretonne et qui prouve que la godille permet de garder un cap sur un océan.

Après cette première, Hervé veut effectuer la traversée de l’Alantique Nord, entre le Canada et Brest, en 2020. L’aventure des couteaux « godille » continue donc !

Tenez-vous informé sur la page facebook de l’Atlantique à la godille :
https://www.facebook.com/atlantiquegodille/